À propos – About

 


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Née en Bretagne en 1955, c’est à 20 ans que je découvre la sculpture. Ma rencontre avec l’argile, sa texture, sa sensualité et les possibilités de liberté qu’offre le modelage va bouleverser ma vie.

En parallèle d’une activité professionnelle j’étudie le modelage et le travail de la terre dans différents ateliers à Paris.

En 2010 j’ouvre mon atelier à Cormeilles en Parisis.

C’est dans l’humain que je trouve mon inspiration. Sa condition, sa vie, ses plaisirs, ses douleurs, ses combats. Je les traite de façons parfois différentes, ne me laissant pas enfermer dans un style préalablement défini mais l’adaptant au sujet traité. Décomposant, déformant, exagérant ou simplifiant les corps pour qu’ils transmettent l’émotion souhaitée.

En 2011 je commence la série « Décomposition ». M’inspirant des œuvres de Lipchitz, Archipenko, … Je cherche à m’éloigner du sujet tout en le gardant présent. J’essaye de faire entendre la musique, la sérénité, la douleur…

En 2013 je crée les passants. Série en terre cuite patinée et métal.

En 2016 je vais vers des formes plus dépouillées avec la série « Brut ».

En 2016 également je travaille sur un chemin de croix pour l’Eglise du Christ-Roi à Cormeilles en Parisis. Pour en savoir plus sur ce chemin de croix, cliquez ici.

20150109_175719

Françoise Baron

01 39 78 50 46

06 99 78 16 42

francoise.baron@free.fr

https://www.facebook.com/francoise.baron.sculptures/

 (photos : Styl’in photos -Cergy; Mireille Battais; Jean-Pierre Baron)

Born in Brittany, France in 1955, I began learning sculpting when I was 20 years old. My first experiences with clay, its texture, sensuality and the freedom offered by modelling would change my life forever.

While working, I studied clay modelling in different workshops in Paris.

In 2010, I opened my own workshop in Cormeilles-en-Parisis, in the suburbs of Paris.

I find my inspiration from the human being: its condition, life, pleasures, sufferings, fights. I represent it in ways that often differ from one another, not limiting myself to a predefined style, but rather adapting to the specific subject. Decomposing, deforming, exaggerating, or simplifying the body so that it conveys the right emotion.

In 2011, I started the series “Décomposition”. Taking inspiration from the sculptures of Lipchitz or Archipenko, I try to distance myself from the subject while keeping it present. I aim to echo its music, serenity, suffering…

In 2013, I created “Les passants” (The passersby), A series in terracotta, patina, and metal.

In 2016, I moved towards uncluttered forms with the series “Brut” (Raw).

In 2016, I also worked on the Stations of the Cross for the “Christ-Roi” church in Cormeilles-en-Parisis. To learn more about theses Stations of the Cross, click here.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités